THUIT SIGNOL-RCUSF

Écrit par :

|

24 février 2014

|

Dans :

Rugby

Rugby : Thuit Signol – RCUSF : 16 – 3

Un jour “ sans ” !

A Thuit Signol, dimanche 23 février 2014, Thuit Signol bat Forges-les-Eaux 16-3 (3-0). Temps ensoleillé. Vent léger. Terrain gras. Arbitrage de M. Dubois.
Points : 1 pénalité (Marin) pour Forges. 1 essai, 3 pénalités et 1 transformation pour Thuit Signol.
Composition de l’équipe : Cordella, Charleux, Lesueur, Taquet, Minel, Malet ©, Cordonnier, Gaudefroy, (m) Brice, (o) Marin, Orion, Domont, Lebouvier C., Lebouvier B., Alix, Sahut, Leboucher, Dovin, Rohaut, Adoux, Desachy, Desport.

Après une longue trêve de plus d’un mois due aux intempéries, les rugbymen forgions reprenaient dimanche le chemin des terrains, chez ceux qui étaient jusqu’alors leurs victimes préférées, c’est-à-dire Thuit Signol. Forts de quatre victoires sur les quatre dernières confrontations, les forgions pouvaient légitimement tabler sur un nouveau succès, scellant ainsi définitivement leur maintien, pouvant ainsi se concentrer sereinement à la suite de la compétition.
Toutefois, les locaux, restant sur une bonne série de résultats, se présentaient gonflés à bloc, bien décidés à en finir avec le “ signe indien ”. Les premières minutes, d’une grande intensité, étaient d’ailleurs toutes à leur avantage. Mais les forgions, avertis et vigilants, faisaient front pour laisser passer l’orage.
Après cette entame favorable à Thuit Signol, le RCUSF reprenait le match en mains et se trouvait même en posture d’ouvrir la marque à la 7ème minute. Mais Marin ne trouvait pas les poteaux. Toutefois, les forgions continuaient à monopoliser le ballon et à occuper les camps de l’adversaire. Ils obtenaient même deux pénalités en bonne position, mais se sentant dominateurs, décidaient de ne pas les tenter. Et ils réussissaient même presque leur coup, puisque suite à une belle passe au pied de marin, Benjamin Lebouvier aplatissait dans l’en-but pour un essai qui ne serait malheureusement pas validé par l’arbitre.
Et malheureusement, à force d’occasions ratées, ce sont les locaux qui allaient ouvrir le score dans les arrêts de jeu face à des forgions temporairement réduits à treize par l’arbitre. Cette pénalité permettait donc au locaux de virer en tête au repos, alors qu’il n’aurait été nullement usurpé que ce soient les forgions qui fussent dans cette position.
Cependant, rien de perdu, si ce n’est de l’énergie. Trois points de retard, les forgions avaient déjà vu pire. Il suffisait simplement de mettre un peu plus de rythme et d’impact et tout restait possible. Malheureusement, on sentait moins de mobilité et de dynamisme qu’à l’accoutumée côté RCUSF, le long mois sans jouer semblant avoir raison de leurs capacités d’accélération.

Seconde période
Et deux minutes après la reprise, alors que les forgions étaient encore en sous-effectif, ils encaissaient une nouvelle pénalité qui doublait le score pour Thuit Signol. Encore dix minutes, et le numéro 10 local, s’emparant de la balle, faisait un festival au milieu de la défense forgionne apathique et marquait un essai entre les poteaux. Avec la transformation, le break était fait : 13-0.
Le dos au mur, les joueurs du RCUSF repartaient à l’assaut, mais trop souvent désordonnés, ils ne parvenaient pas à battre la défense adverse. Tout juste finissaient-ils par obtenir une pénalité en bonne position que Marin transformait, donnant ainsi moins d’ampleur au score : 13-3.
Le coaching aidant, on pensait alors les forgions capable de revenir dans le match, mais dans un jour sans, pas gâtés par les circonstances, ils n’étaient jamais en mesure de se montrer dangereux pour leur adversaire. Au contraire, ce sont les locaux qui aggravaient le score sur une nouvelle pénalité, sonnant ainsi le glas des espoirs au RCUSF.
Pour bien montrer que la victoire avait choisi son camp, Thuit Signol bénéficiait d’une ultime pénalité, mais cette fois, le buteur local ne trouvait pas la mire et le score restait définitivement à 16-3. Dommage pour les forgions, pour qui rien n’avait fonctionné, malgré tous les espoirs possibles. Thuit Signol mérite néanmoins sa victoire, mais Forges, avec un peu plus de réussite et d’efficacité aurait pût au moins revenir avec un point de bonus défensif.
Reste maintenant à aller chercher des points ailleurs, à commencer par dimanche prochain sur le terrain de Bernière-sur-Mer, face à Côte de Nacre, là où les forgions n’ont jamais gagné. Mais jusqu’à dimanche dernier, Thuit Signol n’avait jamais battu le RCUSF, alors …

Share This Article

About Author

Christophe

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.