RUGBY: RCUSF-VALOGNES

Écrit par :

|

15 avril 2013

|

Dans :

Rugby

Rugby : Demi-finale Championnat de Normandie : RCUSF – Valognes : 35 – 7

Ascenseur pour la gloire

A Forges, dimanche 14 avril 2013, Forges-les-Eaux bat Valognes 35-7 (27-7). Beau temps. Vent fort latéral. Terrain souple. Arbitrage de MM. Pinel, Romero et Noël.
Points : 4 essais (Cordella, Malet, Gaudefroy, Bric), 3 pénalités et 3 transformations (Marin) pour Forges. 1 essai et 1 transformation pour Valognes.
Composition de l’équipe : Cordella, Picard, Lesueur, Minel, Dovin, Malet (c), Charleux, Gaudefroy, (m) Brice, (o) Marin, Bric, Morel, Domont, Desport, Alix, Sahut, Leboucher, Hanin, Cordonnier, Adoux, Laurent, Simon.

Pour sa dernière apparition de la saison dans sa forteresse imprenable de Camille Planelles, le RCUSF recevait Valognes, pour ce qui était annoncé comme le match le plus important de la saison. En jeu : la montée au niveau supérieur et une place en Finale.
Bien préparés psychologiquement et physiquement, les forgions attaquaient le match tambour battant, ne laissant à leur adversaire que peu d’occasions d’espérer. Dès la 3ème minute, après une phase de domination intense des locaux, Cordella était mis sur orbite par Marin, perforait la défense adverse et allait s’écrouler au pied des poteaux pour un premier essai qui plantait le décor. Marin transformait et Forges prenait l’avantage : 7-0.
Il ne fallait pas arriver en retard en ce dimanche printanier, puisque 6 minutes plus tard, suite à une touche, les forgions formaient un maul, qui balayait les adversaires sur 20 mètres puis venait s’écrouler dans l’en-but, pour un essai collectif, symboliquement inscrit par le capitaine Laurent Malet. Marin passait la transformation et le RCUSF faisait le break : 14-0.
Relâchement coupable, les forgions allaient alors encaisser un essai semblant partir d’une action anodine. Mais probablement perturbés par la ressemblance frappante de l’ailier adverse avec leur deuxième ligne Freddy Minel, ils laissaient passer celui-ci pour la réduction du score : 14-7.
Loin d’accuser le coup, les forgions reprenaient les choses en main et la domination par la même occasion. A la 19ème minute, Marin passait une pénalité pour redonner de l’ampleur au score : 17-7.
Cinq minutes plus tard, une nouvelle offensive forgionne, consécutive à un bon travail des avants, permettait à Marin, décidément inarrêtable, de servir Gaudefroy, qui terminait en terre promise pour un essai plein d’à-propos. Avec la transformation, on atteignait le score de 24-7.
Encore une pénalité de Marin, et le score à la mi-temps était de 27-7. Vingt points d’écart, le contrat était rempli. Restait maintenant à gérer et faire tourner l’effectif, fortement sollicité par la forte chaleur.

Seconde période: 
Et l’entame de la seconde période allait largement ressembler à celle de la première, puisque dès la 44ème minute, suite à une longue action balayant la largeur des 22 maîtres adverses, Xavier Bric concluait en puissance par un essai opportuniste : 32-7, tout était dit, ou presque.
Par la suite, les forgions allaient s’installer dans une période de domination territoriale exclusive, ne laissant jamais, ou si peu, leurs adversaires du jour franchir la ligne médiane.
Toutefois, cette domination allait rester stérile. Les nombreux changements n’aidant pas, l’excès de précipitation provoquait de nombreuses maladresses empêchant les forgions de faire gonfler le score. Seul Marin allait donner un peu plus d’ampleur à la victoire en passant une dernière pénalité à la 57ème minute.
Peu importe, l’objectif était atteint, avec une victoire lors de ce match “ le plus important ” et ouvrant la porte à des échéances tout aussi importantes.
A l’orée de son 10ème anniversaire, le RCUSF va donc disputer, le 28 avril à Lisieux, la deuxième finale régionale de son histoire. Après avoir échoué en 2010 en finale de 4ème série, les forgions, rencontreront Thuit-Signol en finale de 3ème série. A l’issue de leur 5ème année en compétition, ils retrouveront également la saison prochaine le groupe C (1ère/2ème série), niveau qu’ils avaient dû quitter la saison dernière pour un tout petit point.

Dsc01280 (Copier)Dsc01292 (Copier)DSC01350 (Copier)

 

Share This Article

About Author

Christophe

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.