RCUSF-THUIT SIGNOL

Écrit par :

|

7 décembre 2015

|

Dans :

Rugby

RCUSF – Thuit Signol : 12 – 13

Mauvais début, triste fin !

A Forges les Eaux, dimanche 6 décembre 2015, Thuit Signol bat Forges-les-Eaux 13-12 (10-6). Temps couvert. Vent faible. Terrain souple. Arbitrage de M. Verneuil.
Points : 4 pénalités (Lesueur PE.) pour Forges. 1 essai, 1 transformation et 2 pénalités pour Thuit Signol.

Composition de l’équipe : Fouray, Vandeputte, Leboucher, Rohaut, Dovin, Charleux, Dunet, Malet ©, (m) Lesueur PE., (o) Martin, Orion, Lequen, Lebouvier C., Laurent, Alix, Sahut, Delarue, Minel, Laboulais, Surinach, Lebouvier B., Crochu.

Adversaires privilégiés du RCUSF ces dernières années, les joueurs de Thuit Signol arrivaient en terre forgionne l’esprit conquérant, à la recherche de points au classement, face, il faut bien le dire, à un adversaire en difficultés.

Gonflés à bloc par leurs ambitions, les visiteurs du jour faisaient donc une entame tonitruante, envoyant du jeu aux quatre coins du terrain, face, il faut le reconnaître, à des forgions plus spectateurs qu’acteurs. Dès la première minute, ils obtenaient donc une pénalité en bonne position que leur buteur convertissait en points : 0-3. Ne relâchant pas leur effort, les Thuit-Signolais dominaient les débats, devant des forgions dominés dans l’engagement, subissant les impacts physiques et fortement déficitaires au niveau des placages. A force de dominer, les visiteurs allaient inscrire un essai à la 6ème minute, qui, suivi d’une transformation, portait le score à 10-0.

Tout cela laissait présager d’une partie difficile pour les locaux. Mais cette claque eut au moins le mérite de les faire rentrer dans un match qu’ils n’avaient fait que regarder jusqu’alors. Un peu plus incisifs sur les impacts, plus efficaces en défense, les forgions relevaient progressivement la tête. Il ne manquait qu’à concrétiser au score. Aux 24ème et 26ème minutes, ils allaient pousser leurs adversaires à la faute, bénéficiant ainsi de deux pénalités en bonne position. Pierre-Eugène Lesueur trouvait par deux fois la cible et permettait à son équipe de respirer à nouveau : 6-10.

RCUSF THUIT SIGNOL BRAYSPORTSSentant leur avance fondre comme neige au soleil, les visiteurs remettaient alors un coup d’accélérateur, mais ils n’obtenaient qu’une seule pénalité que leur buteur ne parvenait pas à convertir. Dans des débats assez équilibrés, avec toutefois une légère domination locale, Forges obtenait à son tour l’occasion de passer trois points supplémentaires, mais les poteaux se refusaient à la balle. Au repos, la situation restait grave, mais pas désespérée.

Après avoir laissé passer l’entame de la seconde période, à l’avantage des visiteurs, les forgions reprenaient le chemin de la conquête et, à la 46ème minute, passait une nouvelle pénalité par l’intermédiaire de Pierre-Eugène Lesueur : 9-10.

Dominateur en conquête, faisant reculer leurs adversaires sur les impacts, se retrouvant même en supériorité numérique, les forgions ne parvenaient toutefois pas à prendre un réel ascendant sur le match et surtout à concrétiser au tableau d’affichage. Trop de mauvais choix, d’approximations, d’erreurs dignes de débutants réduisaient le RCUSF à la portion congrue, n’obtenant des occasions de scorer que sur des coups de pieds. Toutefois, entre deux pénalités ratées, Pierre-Eugène Lesueur, réalisateur du jour, passait le ballon entre les barres, permettant ainsi à son équipe de passer enfin en tête au score 12-10.

Mais était-ce le soulagement d’être enfin parvenus à grappiller leur retard, les joueurs du RCUSF allaient baisser d’un ton, redonnant du souffle et de l’espoir à leurs adversaires. A défaut d’être tenus à distance par un jeu au pied jusqu’alors efficace, les visiteurs campaient dans les 22 mètres forgions. A force d’être mis sous pression, les forgions commettaient une faute inutile et cruelle, permettant à leurs adversaires de passer une pénalité, leur redonnant un nouvel avantage. 12-13, il restait deux minutes à jouer.

Malgré un dernier élan offensif, tout à leur honneur, les locaux allaient échouer à un tout petit point, perdant ainsi un match qu’ils n’avaient pas sût gagner. Mauvais départ, cruelle conclusion, mais beaucoup d’espoir entrevu entre l’introduction et la conclusion.

Le RCUSF ne décolle donc pas de sa dernière place, mais au vu de la prestation, tout espoir reste permis, pour peu que la motivation et l’envie d’avancer tous ensemble reste d’actualité.

Dimanche prochain, le RCUSF recevra à nouveau, l’adversaire viendra de loin, puisqu’il s’agira du ROC Flamanville (50), actuel deuxième au classement.

Share This Article

About Author

Christophe

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.