LES DRAGONS REMPORTENT LA COUPE DE FRANCE

Écrit par :

|

4 janvier 2016

|

Dans :

Rollers Hockey

Dragons Rouen 4-2 Grenoble

Et de 6 pour les Dragons!

Rouen a réussi une «perf’ collective», dixit son entraîneur Fabrice Lhenry, pour s’offrir une nouvelle victoire en Coupe de France, dimanche à Paris, au détriment de Grenoble (4-2). Les Rouennais ont fait basculer la rencontre dans les dernières minutes.

Fabrice Lhenry (entraîneur de Rouen) : «Les gars ont fait le travail nécessaire pour s’offrir ce beau cadeau de début d’année. Ils ont bien joué le coup. La perf, elle est collective. On réalise un bon premier tiers-temps où on est bien organisé. A 2-0, on s’est peut-être endormi, croyant que ça allait continuer comme ça. Les deux anciens Grenoblois (Yorick et Sacha Treille) ont fait un bon match. Je suis sûr qu’ils ne regrettent pas leur choix… Il faut que les gars profitent vite de ce succès parce que dès mardi, un match de Championnat contre Strasbourg nous attend. Si l’on veut retrouver le haut du classement, il ne faut pas perdre de points en route.»

Marc-André Thinel (attaquant de Rouen, jumeau de Sébastien) : «Je suis heureux pour moi, mais malheureux pour lui (Sébastien, son jumeau). Cette finale s’est jouée à peu de choses. Le programme qui nous attend dans les semaines est copieux. A nous de bien gérer nos forces. C’est vrai que nous arrivons souvent à hisser notre jeu lorsque l’adversaire est réputé fort. On va enchaîner des matches du niveau de la finale de la Coupe. Ça va être super.»
«On méritait autant le match qu’eux»
Sébastien Thinel (attaquant de Grenoble, jumeau de Marc-André) : «On est mal parti dans ce match. On a bien réagi mais ils ont été plus opportunistes. On méritait autant le match qu’eux. Avec tout ce que l’on a vécu depuis le début de saison, gagner la Coupe aurait fait du bien au moral. Dommage ! Nous étions à la fois si près… et si loin. Il faut maintenant penser à la suite et préparer les paly-offs.»

Edo Terglav (entraîneur de Grenoble) : «Le match s’est joué dans les dix premières minutes. Nous avons mal démarré, la bonne énergie n’était pas là. Sur le deuxième but des Rouennais, en power-play, le palet ne voulait pas ressortir de notre camp. On a bien réagi, on est parvenu à bousculer Rouen, à leur mettre la pression, mais le troisième but a été décisif. On ne leur a pas donné de grandes occasions, mais Marc-André Thinel a pris le dessus sur un de nos attaquants et il a décalé Jason Krog qui a réussi un tir splendide. On va retenir que notre équipe peut lutter contre une équipe comme Rouen. Il ne manque pas grand chose mais on doit encore travailler.» (source article L’Equipe)

Share This Article

About Author

Christophe

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.