HONFLEUR-RCUSF

Écrit par :

|

4 novembre 2013

|

Dans :

Rugby

Rugby : RCUSF – Honfleur : 13 – 12

Piège évité

A Honfleur, dimanche 3 novembre 2013, Forges-les-Eaux bat Honfleur 13-12 (5-5). Temps pluvieux. Vent fort latéral. Terrain gras. Arbitrage de M. Richard.
Points : 2 essais (Lebouvier C., Charleux) et 1 pénalité (Adoux A.) pour Forges. 2 essais et 1 transformation pour Honfleur.
Composition de l’équipe : Petit, Picard, Lesueur E., Taquet, Dovin, Malet (c), Adoux JP., Charleux, (m) Brice, (o) Lesueur P.E., Orion, Morel, Lebouvier C., Adoux A., Alix, Sahut, Leboucher, Gaudefroy, Lafitte, Martin, Marin, Simon.

Après deux dimanche de repos, les rugbymen forgions faisaient leur retour sur le terrain de Honfleur, le dernier de la poule, mais, l’expérience aidant, dont il allait falloir se méfier.
Preuve qu’à Forges, le conflit des générations n’existe pas, le RCUSF proposait pour l’occasion un “ quinze ” de départ composé soit de “ plus de 30 ans ” soit de “ moins de 20 ans ”. D’ailleurs, on voyait, alignés d’entrée sur la feuille de match Adoux père et fils, ainsi que Lesueur père et fils. Du côté de Martin père et fils, on n’était pas en reste puisque présents sur le banc de touche respectivement en tant que soigneur et remplaçant (photo).Image1 (Copier)
D’entrée de jeu, et malgré les conditions météorologiques très défavorables, les forgions mettaient la main sur le match. Ils monopolisaient le ballon et tentaient de l’utiliser au mieux. Dès la 6ème minute, Clément Lebouvier plongeait sur un ballon botté dans l’en-but par Pierre-Eugène Lesueur et inscrivait le premier essai. En coin, Alexandre Adoux ne transformait pas, mais le RCUSF prenait les commandes : 5-0.
Et puis, retour du “ complexe du caméléon ” ou narcolepsie, les forgions retombaient dans leurs travers. Agacés par des adversaires accrocheurs et bien décidés à ne rien lâcher, ils commençaient à déjouer, à reculer, à rater des placages, à bafouiller leur rugby et par conséquent redonner le moral et des munitions aux locaux. Multipliant les fautes, ils offraient deux occasions au buteur local qui n’en profitait pas. Mais à 5 minutes de la mi-temps, à force de subir, même en faisant preuve de vaillance sur leur ligne, ils encaissaient un essai qui remettait les compteurs à zéro : 5-5.
Malgré une tentative de pénalité ratée côté forgions, le score était donc de parité au repos. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la sérénité n’était pas le maître mot pendant la pause au RCUSF. Mais quelquefois, il suffit de quelques mots pour remotiver les troupes et remettre la machine en marche.

Seconde période

Comme en début de match, les forgions tiraient les premiers en seconde période. A 20 mètres à droite, Alexandre Adoux passait la pénalité qui redonnait des couleurs aux siens : 8-5.
Galvanisés par cet avantage, Forges remettait la main sur le match, mais sans toutefois suffisamment de réussite pour creuser l’écart. A la 50ème minute, venait l’heure du coaching à l’effet “ booster ”. En effet, les “ maillots propres ” se mettaient immédiatement en action pour faire avancer l’équipe. A la conclusion de l’action, “ capitaine courageux ” Laurent Malet servait Benjamin Charleux lancé comme une bombe, qui terminait sa course dans l’en-but pour le deuxième essai forgion : 13-5.
Il semblait alors que le break était fait et que les forgions n’avaient plus qu’à porter l’estocade. Mais les locaux s’accrochaient et contrariaient les plans de leurs visiteurs, il faut le dire, quelquefois bien mal inspirés.
Et à force de ne plus avancer, les forgions allaient commencer à reculer inexorablement et à se mettre en danger immanquablement. A force de courage et d’abnégation, les honfleurais allaient finir par inscrire un nouvel essai, qui, transformé, les ramenaient à un petit point au score : 13-12.
Les dernières minutes allaient encore faire trembler les spectateurs, mais finalement, tout s’arrangeait et l’arbitre libérait les équipes sur un score étriqué mais néanmoins favorable au RCUSF.
Grâce à cette victoire et aux autres résultats, les forgions conservent donc leur 5ème place au classement. Dimanche prochain, le RCUSF recevra l’équipe de Côte de Nacre, certes moins bien placée au classement, mais qui n’a jamais vraiment réussi aux forgions. Pour maintenir la forteresse de Camille Planelle inviolée, il faudra faire montre d’un peu plus de rigueur, de concentration et d’efficacité, en commençant par l’entraînement.

Share This Article

About Author

Christophe

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.