EN ATTENDANT DES JOURS MEILLEURS N°8

Écrit par :

|

27 mars 2020

|

Dans :

Football

AS MESNIÈRES EN BRAY

Interview Pierre Minel

Soutenez BRAYSPORTS, votre média sports 100% gratuit

Durant cette période difficile, nous avons souhaitez garder le contact avec les clubs et sportifs de notre région. Pour cette 8ème interview ( par mail ) , nous avons rencontré Pierre MINEL, dirigeant et arbitre officiel de l’AS Mesnières en Bray.

En attendant prenez soins de vous et de vos proches et surtout respecter les consignes RESTEZ CHEZ VOUS pour revenir au plus vite sur vos terrains de jeux.

Pierre, peux-tu te présenter en quelques mots ?
Je suis donc Pierre MINEL âgé de 35 ans, je suis résidant de la commune de Neufchâtel en Bray, employé par la Région Normandie en tant que chargé de gestion de Fonds Européens à Rouen.

Comment vis tu cette période de « COVID-19 » ?
Tout comme la majorité des Français je suis en confinement, dans mon appartement depuis le mardi 16 mars. Cette première semaine de confinement fut particulière pour moi puisque j’ai contracté pendant plusieurs jours de forts symptômes grippaux (fièvre, toux sèche, état de fatigue de général), Le COVID-19 a donc été suspecté pour moi.
Aujourd’hui tout va bien, je suis en télétravail, et je prends mon mal en patience et j’avoue que le contact avec mes proches me manque.

Quel est ton parcours footballistique ?
Mon parcours footballistique est pour le moins atypique, j’ai évolué entre mes 5 ans et mes 20 ans au club de l’AS Mesnières, et après une saison quasi pleine en 2ème division  et une nouvelle blessure aux ligaments croisés.
Je décide de rejoindre l’AS Plateau dans l’espoir d’intégrer l’équipe première. Malheureusement pour moi cette aventure platéiste fut de courte durée,  je me blesse lors du 1er entrainement (3ème rupture des ligaments croisés en 4ans) et décide de mettre ma carrière de footballeur entre parenthèse. Une saison plus tard et après une nouvelle opération, je décide de retourner aux sources à l’AS Mesnières et effectue deux saisons (la première avec l’équipe réserve qui me redonne le goût et le plaisir de rejouer au foot)  et la deuxième avec l’équipe première (saison pleine, dans laquelle nous décrochons la place de champion de 1ère division mais que pour des raisons extra-sportives  et un défaut d’arbitrage l’accession en PH nous avait été refusé). Pour clôturer cette frustrante saison, lors des finales des champions de 1ère division, je me blesse une nouvelle fois (une 4ème rupture des ligaments croisés). Celle –ci enterra ma carrière de joueur de football.

Quel est ton rôle dans le club ?
Aujourd’hui, le rôle dans mon club de l’AS Mesnières est celui de simple dirigeant et bien sur celui de représentant du club en tant qu’arbitre officiel.

Comment es-tu venu à l’arbitrage ?
A la base c’est un choix par défaut, suite à l’arrêt de ma carrière de joueur. Le club m’a sollicité pour devenir arbitre du club (chose que j’avais déjà faite pendant deux années où j’ai pu cumuler le fait d’arbitrer et de jouer pendant la même saison) et représenter le club afin de ne plus être en défaut au niveau du District et que le club puisse accéder à la promotion d’honneur si celui-ci obtenait le droit à l’accession.

A quel niveau exerces-tu, comment considères-tu  le rôle de l’arbitre et que ressens-tu sur le terrain ?
J’exerce donc en tant qu’arbitre central sur les terrains principalement de l’ancienne Haute-Normandie de niveau R3 (anciennement promotion d’honneur) et exerce en tant qu’arbitre assistant sur les terrains de R2 voir de R1.
Le rôle de l’arbitre est pour moi un rôle majeur, il a  pour mission dans la rencontre de football qu’il officie de faire respecter les lois du jeu par l’ensemble des acteurs. C’est celui-ci qui décide et qui tranche avec l’aide de ses assistants, les faits de match d’une rencontre de football. La difficulté est qu’il doit le faire en un laps de temps réduit.

Sur les terrains de Ligue 1, on voit que les joueurs respectent de moins en moins l’arbitre, Constates tu la même chose en amateur?
Oui, effectivement, ce constat que l’on fait sur les terrains de ligue 1 et aussi celui que l’on pourrait faire sur les terrains en Europe (ce n’est pas qu’un problème français) est encore plus fort sur les pelouses de compétitions d’amateur. Il est constaté de plus en plus de violences verbales et physiques envers le corps arbitral. D’où l’arrivée d’un mouvement de contestations générales et d’un ras le bol général de la majorité des arbitres (des mouvements de grèves sont apparus cette saison une première en Normandie).

C’est devenu malheureusement une « mode »,  il faut que le corps arbitral avec les instances du football amateur fassent front envers ces personnes qui dénaturent  et qui tuent l’image du football  et le football en se montrant intraitables, en prenant des sanctions  drastiques avec ces personnes qui ont des comportements qui n’ont rien à faire dans une enceinte sportive

Pour moi c’est plus qu’un problème lié au football, c’est un problème de société. Aujourd’hui, rien est plus simple que de critiquer la ou les personnes qui dirigent. On le voit à tout niveau dans notre société (gendarmes, médecins, professeurs et instituteurs, les hommes politiques, militaires,…,). C’est devenu normal en France de provoquer d’insulter en signe de contestations…

Quelles sont les personnes qui t’ont marquées dans ta carrière (footballeur, arbitre) ?
Dans ma carrière de joueur, je vais citer un joueur qui m’a bluffé pour sa carrière et son exemplarité (et là je précise que je ne parle pas de son comportement auprès des arbitres), je pense qu’il joue toujours au foot en matin. C’est Philippe Farcy : un très bon attaquant, avec un état d’esprit irréprochable pour tout un vestiaire et un groupe.

Quels sont tes modèles (joueurs, arbitres) ?
Dans le monde professionnel, étant un fervent supporter du PSG, je dirai Weah et Ronaldinho.  Ces joueurs m’ont fait rêver lors de ma jeunesse de supporter. Et après aussi pour son tempérament sanguin, j’ai aimé voir jouer Wayne Rooney.
Et niveau arbitre, comment faire pour ne pas citer Pierluigi Collina. C’est cet arbitre qui a rendu l’arbitre en tant que sportif à part entière.

Ton meilleur souvenir foot ?
Le but égalisateur de Sylvain Wiltord dans les arrêts de jeu contre l’Italie en finale de l’Euro 2000.

Ton pire ?
Je dirai la défaite 6 à 1 du Paris Saint Germain au Camp Nou, une parodie de football à tout niveau.

As-tu un message à faire passer ?
Des messages, j’en ai plusieurs, oui. Déjà le premier au sujet du confinement, même si ça nous gonfle tous, essayons de le respecter au maximum.
Ensuite, au niveau du football et de la vie en général, essayons de prendre du recul et un maximum sur soit en relativisant les décisions et les situations auxquelles nous sommes confrontés. Arrêtons d’aller dans l’excès et essayons de faire preuve d’un maximum d’intelligence.

Share This Article

About Author

Christophe

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.