COTE DE NACRE-RCUSF

Écrit par :

|

3 mars 2014

|

Dans :

Rugby, Sports

Rugby : Côte de Nacre – RCUSF : 10 – 19

L’horizon s’éclaircit

A Bernières sur Mer, dimanche 2 mars 2014, Forges-les-Eaux bat Côte de Nacre 19-10 (9-3). Temps couvert. Vent fort. Terrain souple. Arbitrage de M. Romero.
Points : 1 essai (Charleux), 4 pénalités et 1 transformation (Marin) pour Forges. 1 essai, 1 pénalité et 1 transformation pour Côte de Nacre.
Composition de l’équipe : Cordella, Charleux, Dovin, Taquet, Hanin, Malet ©, Rohaut, Gaudefroy, (m) Brice, (o) Marin, Lebouvier B., Morel, Lebouvier C., Desport, Alix, Sahut, Petit, Minel, Fossé, Desachy, Lesueur PE.

“ Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage ”. C’est par ces vers, extraits de la fable de la Fontaine “ Le lion et le rat ” que le capitaine Laurent Malet terminait son discours d’avant match. Et ce fut à bon escient, car le déroulement du match allait en faire foi.
Conscients que la pression était sur le dos de leurs adversaires, jouant à domicile et en mauvaise posture pour le maintien, les forgions devaient s’efforcer d’appliquer les consignes et surtout d’utiliser sereinement tous les outils façonnés entraînement après entraînements.
Résistant à la furia un peu brouillonne de leurs adversaires, les joueurs du RCUSF, pragmatiques et disciplinés, laissaient passer l’orage avant de prendre les choses en mains, occupant le camp de l’adversaire et prenant les points qui se présentaient à eux.
A la 12ème minute, Marin passait une première pénalité et ouvrait le score : 3-0. Les forgions, bien concentrés, continuaient leur travail de fond, maintenant leur adversaire sous pression, attendant l’inévitable faute. A la 20ème minute, Marin doublait la mise et Forges faisait un “ mini-break ” : 6-0.
Et toujours la même domination sereine, qui ne permettait toutefois pas aux forgions de franchir la ligne d’en-but, toujours contrariés par la défense adverse ou victimes de leur précipitation. Toutefois, à la 36ème minute, Marin continuait le festival et trouvait la cible pour la 3ème fois : 9-0.
Malheureusement, sur le coup d’envoi suivant, une faute consécutive à un mauvais choix, erreur de débutant, permettait à Côte de Nacre de réduire le score juste avant la mi-temps : 9-3. Au repos, les consignes étaient claires, continuer le travail de fourmis, conserver les ballons, jouer dans le camp adverse et gagner les duels sur les placages.

Seconde période
Dès la reprise, les locaux étaient pénalisés et Marin trouvait une nouvelle fois les poteaux, pour redonner une marge de sécurité à son équipe : 12-3. Mais encore une fois sur le coup d’envoi, les locaux bénéficiaient d’une pénalité, mais leur buteur, peu en verve, manquait son coup de pied face aux perches.
Forges reprenait alors la main, occupant le camp de l’adversaire, par un jeu au pied efficace et un pressing défensif empêchant toute velléité. A la 56ème minute, sur une touche près de l’en-but adverse, le lanceur local ratait la cible, ce dont profitait Benjamin Charleux, en embuscade, pour voler le ballon et aller marquer au pied des poteaux. Marin transformait et confirmait son 100% : 19-3. L’écart était creusé.
Les locaux, sentant alors le vent du boulet et surtout le zéro pointé, se remettaient en quête de points. Mais la bonne défense forgionne, le coaching aidant, avait raison des raids désordonnés de leurs adversaires.
Il fallait attendre la 68ème minute, sur une combinaison bien sentie en touche, pour que le numéro trois local montre qu’il savait aussi jouer au rugby, en perforant la défense et aplatissant (ou pas ?) entre les poteaux. Côte de Nacre revenait, sans toutefois donner l’impression de pouvoir en faire plus : 19-10.
Le RCUSF allait gérer la fin de match comme le reste de la partie, sans s’échapper devant les coups de boutoir adverses et sans tomber dans le piège des diverses provocations désespérées. Au final, les forgions s’imposaient là où ils ne l’avaient jamais fait, scellant ainsi définitivement leur maintien, bien aidés également par les résultats de leurs poursuivants.
Maintenant que l’objectif principal est atteint, gageons que les joueurs du RCUSF sauront enchaîner les derniers matches sans pression, pour aller chercher la cerise sur le gâteau en se qualifiant pour les phases finales. Première étape vers l’excellence, dimanche prochain à Forges, contre le RC Port du Havre. Sous le soleil ?

Share This Article

About Author

Christophe

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.