CHAUSSURES DE FOOT

Écrit par :

|

1 août 2012

|

Dans :

Football

COMMENT CHOISIR SA
CHAUSSURE DE FOOT?


On ne le répétera jamais assez, la chaussure, c’est l’outil du footballeur . Le choix d’une bonne paire de chaussures est primordial.
Savez-vous que l’on trouve dans un pied : 40 000 glandes sudoripares réparties sur toute la surface du Pied (= les glandes permettant la transpiration), 26 os, 25 muscles, 50 ligaments et 30 articulations ! Autant en prendre soin en choisissant correctement une bonne paire de chaussures.

COMMENT CHOISIR UNE CHAUSSURE ?


Elles doivent être exactement
à la bonne pointure, à la fois rigides (à l’arrière pour le maintien du pied) et souples (au niveau des orteils pour la flexibilité) et légères.

L’erreur est de les acheter sur un coup de tête, parce que tel ou tel grand footballeur joue avec les mêmes !

Prenez le temps de les essayer, de préférence avec des chaussettes de foot (plus épaisses que celles de ville), en fin d’après-midi ( les pieds sont alors plus gonflés que le matin), voilà la règle d’or de tout sportif : la chaussure doit s’adapter au pied et non l’inverse !

En même temps que les chaussures, il est préférable d’acheter une boîte de graisse (pour les assouplir) et une boîte de cirage (pour les entretenir).

Quant aux crampons, la règle est simple : sur gazon, on utilise des crampons « vissés » sur terrain gras ou humide alors qu’il faut préférer des crampons « moulés » sur terrain sec ou dur. Sur un terrain stabilisé comme il en apparaît de plus en plus, on utilise des « moulés ».

ACHETER UNE CHAUSSURE A BOUT DUR OU A BOUT SOUPLE ?


Si le bout de la chaussure est dur, tant mieux pour la protection des orteils en particulier pour la force de frappe, mais les orteils crispés contre la chaussure risquent de souffrir et les cors au pied de se manifester.
Par contre, si le bout est souple, les orteils seront plus à l’aise et le pied contrôlera mieux la balle.

ACHETER UNE CHAUSSURE LEGERE ?


Plus la chaussure est légère, moins elle demande d’efforts musculaires mais moins elle protège et plus elle subit de contraintes.

FAUT-IL AJOUTER DES AMORTISSEURS ?


Le pied nu absorbe mieux les chocs que le pied chaussé, même avec des semelles à air ou en sorbothane, c’est un premier principe.

De plus si la chaussure a une semelle épaisse, elle entraîne une déstabilisation du pied et une augmentation du travail musculaire. Ce déséquilibre peut être à l’origine d’une tendinite ou de douleurs au genou ou au dos.

FAUT-IL ACHETER DES CHAUSSURES AVEC VOÛTE PLANTAIRE ?


A priori non. Les voûtes plantaires sont réservées aux pieds plats, c’est dire qu’à quelques exceptions prêts, cette voûte plantaire n’a pas sa place dans la chaussure courante ou de sport.

Mais, les études marketing ont montré que quand une mère a la choix entre une paire de chaussure avec voûte ou une paire sans voûte, elle choisira pour ses enfants la paire avec voûte.
C’est donc un problème à la fois de marketing et d’habitude. De plus, la présence de la voûte peut déclencher des douleurs chez des personnes qui ont des pieds creux.

CONCLUSION


La chaussure de football apporte à l’amateur comme au professionnel une meilleure endurance, une meilleure tolérance et améliore ses performances.

Sa structure, sa géométrie dépendent malheureusement le plus souvent de contraintes commerciales et de la mode. Pourtant, la chaussure a le devoir de s’adapter aux pieds, presque à chaque pied et non l’inverse.

L’idéal serait d’utiliser une chaussure plutôt légère avec une semelle postérieure rigide, un contre fort souple.


Dr Jean-Philippe Diesel

Share This Article

About Author

Christophe

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.