TENNIS

Écrit par :

|

23 juin 2021

|

Dans :

Tennis

Federer, Nadal, Djokovic : l’impossible choix

Dans le monde du sport, il existe de nombreux débats insolubles, comme par exemple qui de Messi ou de Ronaldo, désormais meilleur buteur de l’histoire de l’Euro, est le plus grand joueur de foot de la planète, mais aucun n’est plus disputé et plus enragé que celui censé déterminer le GOAT (Greatest Of All Time), à savoir le meilleur joueur de tennis de tous les temps. Les fans de Federer, Nadal et Djokovic ont souvent tendance à s’étriper sur les réseaux sociaux pour défendre le bilan de leur favori, avec un respect bien souvent proche de zéro et assez inattendu de la part de supporters de tennis souvent plutôt calmes autour et en dehors des terrains.

Mais si ces discussions perdurent et s’enveniment, c’est très certainement parce qu’il est devenu absolument impossible d’en dégager un au-dessus des autres tant les performances de ces 3 trentenaires ont été exceptionnelles au fil des ans.

Pourtant, Roger Federer semblait partir avec plusieurs coups d’avance sur ses deux rivaux tant il a dominé le tennis mondial dans les années 2000, avec comme seul joueur capable de le faire craquer en Grand Chelem, Rafael Nadal, déjà, mais uniquement sur la terre battue de Roland-Garros. Alors qu’il accumulait les titres et les records, on pensait tous tenir là le fameux GOAT, au-dessus des Borg, Connors et autres Sampras. Mais tout a commencé à basculer dans ce qui reste peut-être le plus fabuleux match de tennis du 21ème siècle, la finale de Wimbledon 2008. Alors que Roger Federer restait sur 5 titres consécutifs et était à Wimbledon comme dans son jardin, il affronte Rafael Nadal en finale pour la 3ème année consécutive après l’avoir battu lors des deux précédentes éditions. Et au terme d’un match haletant et d’un niveau inouï, l’Espagnol finit par renverser le Suisse sur le score 6-4 6-4 6-7 6-7 9-7. Un pur moment de légende, et le début du retour de Nadal dans la course au GOAT.

Le tennis se résumait alors désormais à un duel entre Federer et Nadal, avec quelques titres occasionnels pour Djokovic et Murray mais qui semblaient encore un ton en-dessous. Mais tout va de nouveau basculer lors de la saison 2011. A cette époque, Federer compte déjà 16 titres en Grand Chelem et Nadal en a 9 après en avoir remporté 3 des 4 tournois de l’année précédente. A l’inverse, Novak Djokovic ne compte qu’un titre à son actif, l’Open d’Australie 2008. Mais en cette année 2011, alors que Nadal remporte Roland-Garros comme à son habitude, Djokovic raflera les trois autres tournois du GC, faisant de 2011 la première année sans titre de Federer en Grand Chelem depuis 2002.

A partir de ce moment, Djokovic va effectuer une formidable remontada pour revenir presque au niveau de ses deux rivaux en terme de titres majeurs. Désormais, suite à son dernier succès à Roland-Garros, il compte 19 titres du GC à son actif, soit un de moins que Federer et Nadal. Mais il pourrait très vite les égaliser lors du prochain tournoi de Wimbledon dont il est l’archi-favori des bookmakers avec une cote de 1,80 contre seulement 9,00 pour Federer et alors que Nadal a lui dû déclarer forfait.

Dès lors, vu que leur bilan en Grand Chelem sont identiques, comment les départager ? Et le fait est qu’ils ont tous de solides arguments en leur faveur.

Federer d’abord a dominé le tennis comme aucun autre joueur avant lui et c’est lui qui a battu tous les records en premier, avant ensuite d’être rejoint par ses deux plus jeunes adversaires. Son retour en 2017, après un an d’absence pour cause de blessure, avec d’entrée un sacre lors de l’Open d’Australie restera aussi comme le plus beau come-back de l’histoire et la marque d’un vrai champion. Avec 103 titres à son actif, il est aussi le plus titré des 3, mais il est aussi le plus reconnu et le plus populaire auprès du grand public. Il lui manque toutefois un seul grand titre, et c’est celui des Jeux Olympiques. Il va sans dire que les JO 2021 à Tokyo seront sa dernière chance de les remporter, et pourrait aussi lui permettre de devenir définitivement le GOAT.

Nadal ensuite a le grand avantage d’avoir lui remporté les JO, ainsi que 5 fois la Coupe Davis, contre une seule fois pour Federer et Djokovic. Il détient aussi le record de victoires en Masters 1000, à égalité avec Djokovic. Et bien sûr sa série de 13 sacres à Roland-Garros ne devrait jamais être battue par quiconque. Mais il lui manque lui-aussi un titre important à son palmarès, et c’est celui des Masters qu’il n’a jamais réussi à gagner alors que Federer et Djokovic l’ont remporté respectivement 6 et 5 fois. Enfin, sa trop grande spécialité sur terre battue l’empêche probablement de prétendre au titre de GOAT, mais il restera à jamais le meilleur joueur sur ocre de l’histoire de ce sport.

Djokovic enfin a de nombreuses cordes à son arc, et d’abord d’être le seul joueur à avoir remporté tous les Masters 1000, et se permettant même de les avoir tous remporté 2 fois. Il est surtout le joueur des 3 le plus en forme actuellement et dont la carrière est encore à son apogée, sa victoire face à Nadal à Roland-Garros le prouve, et il est donc bien parti pour finalement dépasser le record de 20 titres en GC tant que la NextGen ne parviendra pas à contrarier ses plans. Il lui manque aussi un titre aux JO mais, à part ça, il semble au final le mieux placé statistiquement pour être élu GOAT. Mais son principal handicap est extra-sportif, car sa cote de popularité est bien moindre que celles de Federer et Nadal, sans doute car c’est lui qui, au début des années 2010, est venu perturber ce duel entre le Suisse et l’Espagnol, tant aimés, et les empêchant ainsi d’établir de plus grands records.

La longévité sans les JO pour l’un, un grand palmarès mais trop spécialisé pour l’autre, les chiffres sans l’amour pour le dernier. Impossible au final d’élire un GOAT ultime, et c’est peut-être aussi bien comme ça, car ces trois-là nous auront fait vivre les plus belles décennies de l’histoire du tennis.

Article : Buenpasomedia

Share This Article

About Author

Christophe

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.