RUGBY: RCUSF-RCL’HERMINE

Écrit par :

|

20 mai 2013

|

Dans :

Rugby

1/16ème de finale du Championnat de France : RCUSF – RC l’Hermine : 10 – 14

Fiers d’être Forgions !

A Vitré, dimanche 19 mai 2013, RC l’Hermine bat Forges-les-Eaux 14-10 (0-5). Temps couvert. Vent fort. Terrain souple. Arbitrage de M. Favori.
Points : 2 essais (Gaudefroy, Boulard) pour Forges. 1 essai et 3 pénalités pour RC l’Hermine.
Composition de l’équipe : Cordella, Picard, Lesueur, Taquet, Hanin, Malet (c), Adoux, Gaudefroy, (m) Brice, (o) Marin, Orion, Morel, Domont, Desport, Alix, Sahut, Leboucher, Dovin, Fossé, Boulard, Laurent, Bric.

Après leur titre de champions de Normandie acquis il y a trois semaines, les rugbymen forgions étaient donc engagés ce Dimanche, au premier tour du Championnat de France de troisième série. Ils étaient opposés pour l’occasion à l’équipe du Rugby Club de l’Hermine, club finistérien de Lampaul-Ploudalmezeau.
Après un périple de 5 heures de bus, les joueurs du RCUSF découvraient donc le terrain du club de Vitré, hôte de cette confrontation. Les matches de phases finales du championnat de France sont toujours des matches particuliers, quelque soit le niveau. Les forgions étaient prévenus, et à travers leur préparation, ils savaient que tout pouvait basculer d’un côté ou de l’autre sur un rien.
Les 20 premières minutes restaient stériles au score, mais donnait le tempo du match . Les bretons allaient s’appuyer sur la vitesse et la jeunesse de leurs arrières, quant aux normands, leur force allait résider dans la puissance et l’expérience de leurs avants.
Après que l’Hermine eut échoué sur l’ouverture du score à la 20ème minute, les forgions allaient se mettre en quête de pilonner l’en-but adverse. Et à force d’essayer, ils allaient finir par trouver l’ouverture par David Gaudefroy, qui concluait en force un excellent travail de ses frères du pack. La transformation était ratée, mais Forges prenait le commandement : 5-0 . C’était le score à la mi-temps. Consignes simples au repos, continuer à imposer le jeu et mettre la main sur le ballon . Rien n’était fait et l’écart au score serait de toutes façons serré à la fin.

Seconde période:

Mais c’était sans compter sur les bretons, qui éliminés par Gisors l’an dernier au même stade de la compétition, étaient bien décidés à prendre leur revanche. Dès la 43ème minute, ils plaçaient une accélération qui débordait la défense forgionne et inscrivaient un essai plein d’à propos . Celui-ci n’était pas transformé mais retour à la parité : 5-5.
Dix minutes plus tard, Marin bénéficiait d’une occasion de reprendre l’avantage, mais le buteur forgion, en manque de réussite, échouait dans sa tentative. Au contraire, son homologue breton, profitait d’une faute forgionne pour mettre son équipe en tête à la 62ème minute : 5-8.
Mais les normands étaient bien décidés à ne rien lâcher, et reprenaient leur quête vers la ligne adverse. Bien aidés par le coaching, ils trouvaient de nouvelles ressources pour reprendre le match en mains . A la 68ème minute, suite à un bon travail des avants, relayés par quelques perforations des trois-quarts, Constant Boulard plongeait dans l’en-but pour un essai qui redonnait deux longueurs d’avance à ses couleurs : 10-8.
On se disait alors que le plus dur était fait et qu’il suffisait de tenir le score . Mais le breton est têtu, on le sait, et les joueurs du RC l’Hermine étaient bien décidés à ne pas subir la loi du Pays de Bray comme ils avaient subi celle du Vexin l’an dernier.
A la 74ème minute, une première pénalité permettait aux bretons de reprendre la tête d’une courte avance : 10-11. Toujours rien de perdu pour les forgions, toujours aussi volontaires, mais à la 77ème minute, suite à une faute pas évidente, le buteur adverse donnait une avance substantielle au RC l’Hermine, obligeant les forgions à un dernier baroud d’honneur : 10-14. Et cette dernière chance, les joueurs du RCUSF allaient la jouer à fond, n’échouant que sur un très court en-avant entre Xavier Bric et Constant Boulard.
L’aventure du RCUSF se termine donc prématurément dans ce Championnat de France. Malgré la déception, les forgions pouvaient néanmoins profiter du long retour en bus pour fêter cette saison exceptionnelle qui ne les a vu perdre que deux fois et qui s’est soldée par un titre de Champion et une masse de souvenirs. Ils se sont bien sûr promis de remettre ça la saison prochaine pour de nouvelles aventures.

Share This Article

About Author

Christophe

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.