RCUSF-RCPH

Écrit par :

|

18 novembre 2013

|

Dans :

Rugby, Sports

RCUSF – RCPH : 23 – 12

Maîtrise et détermination

Au Havre, dimanche 17 novembre 2013, Forges-les-Eaux bat le Port du Havre 23-12 (6-0). Temps couvert. Vent léger. Terrain gras. Arbitrage de M. Lustière.
Points : 2 essais (Lebouvier B., Morel), 2 transformations et 3 pénalités (Marin) pour Forges. 2 essais et 1 transformation pour le RCPH.
Composition de l’équipe : Cordella, Picard, Lesueur E., Minel, Hanin, Malet (c), Adoux JP., Gaudefroy, (m) Desachy, (o) Marin, Orion, Morel, Lebouvier B., Simon, Alix, Charleux, Petit, Rohaut, Laboulais, Lesueur P.E., Lebouvier C., Cordonnier.

Pour la première fois de son histoire, le RCUSF suivait les traces de l’équipe de France de Rugby, évoluant dimanche au même endroit que celle-ci le samedi, non pas dans le même Stade, mais dans la même ville, au Havre. Toutefois, malgré la spirale positive des derniers matches, les forgions ne se rendaient pas forcément dans l’antre du Port du Havre avec un excès de confiance. Les maritimes ont la réputation d’une équipe difficile à jouer et la dernière confrontation en terre havraise avait été à l’avantage du RCPH.
Néanmoins, l’entame de match donnait le ton, puisque les forgions, décidés à prendre le match à leur compte, occupaient le camp adverse. Beaucoup d’envie et de détermination faisaient face à une non moins forte détermination défensive du côté des locaux.
Et à ce petit jeu, on ne voyait aucune occasion de part et d’autre jusqu’à la 20ème minute. Et la première occasion, contre cours du jeu, fut pour le RCPH, par le biais d’une pénalité, que le buteur local allait toutefois rater. Prévenus, les forgions se remettaient en ordre de marche, et à la 27ème minute, ils obtenaient une pénalité que Marin se faisait un devoir de convertir : 3-0. Mais les forgions ont le sens de l’hospitalité, même à l’extérieur, et trois minutes plus tard, ils donnaient l’occasion à leurs adversaires d’égaliser, mais la tentative échouait à nouveau. Pour se mettre à l’abri d’autres désillusions, il fallait, pour le RCUSF, marquer une nouvelle fois, chose faite juste avant le repos, avec une nouvelle pénalité de Marin : 6-0.
Au repos, les choses étaient clairement annoncées, il s’agissait de garder la maîtrise du jeu et de ses nerfs. Avantage en occupation du terrain, en possession de balle et au tableau d’affichage, les forgions ne pouvaient pas perdre ce match, sauf à déjouer eux-même.

Seconde période

Et les choses allaient rapidement être réglées dès la reprise, puisque sur une offensive tout-terrain, Benjamin Lebouvier perforait la défense adverse pour un essai entre les poteaux. Marin transformait et le break était fait : 13-0. Les forgions semblaient alors maîtriser leur sujet, bien emmenés par le jeune Baptiste Desachy, 20 ans, auteur d’un match appliqué et généreux et consolidés par leur “ poutre maîtresse ” Martial Hanin, 20 ans aussi pour l’occasion, monstrueux en défense et dévastateur en attaque. Toutefois, les Havrais ont une réputation non usurpée de guerriers et, au lieu de baisser les bras, allaient proposer une séquence de combat à leurs adversaires. Et, à force de pilonner, ils désorganisaient les forgions et finissaient dans l’en-but pour un essai en force : 13-5. Loin de se démonter par ce coup du sort, les forgions rempilaient dans le camp adverse, aidés par une condition physique bien supérieure. Après une tentative de pénalité manquée à la 58ème minute, ils récupéraient le ballon sur le renvoi havrais et c’est “ Mister Rugby 2013 ”, Benoît Morel qui mystifiait la défense adverse pour inscrire le premier essai de sa carrière forgionne. Marin convertissait et redonnait de l’ampleur au score : 20-5. Allait alors s’ensuivre une nouvelle période de domination forgionne, toutefois stérile au score, mais pas dans les intentions. Au final, une nouvelle pénalité allait de nouveau permettre au RCUSF de corser la marque à la 74ème minute. Mais, cruel relâchement, les visiteurs allaient mal maîtriser le coup d’envoi suivant et offrir un deuxième essai à des adversaires qui n’en demandaient pas tant : 23-12, score final malgré une nouvelle tentative de pénalité ratée par les forgions.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que le RCUSF a réellement franchi un cap, s’imposant deux dimanches de suite face à des adversaires réputés difficiles et surtout en montrant des progrès flagrants dans le jeu. Toutefois, la suite du championnat s’annonce d’un tout autre tonneau, avec des confrontations avec le haut du panier, des équipes contre lesquelles il faudra encore faire preuve de maîtrise et de détermination, tout en continuant à gommer les quelques imperfections encore nuisibles au jeu forgion.

 

Share This Article

About Author

Christophe

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.