RCUSF-PORT DU HAVRE

Écrit par :

|

10 mars 2014

|

Dans :

Rugby

Rugby : RCUSF – RC Port du Havre: 30 – 0

Du rêve à la réalité

A Forges, dimanche 9 mars 2014, Forges-les-Eaux bat RCPH 30-0 (16-0). Temps ensoleillé. Vent faible. Terrain souple. Arbitrage de M. Le Bellego.
Points : 3 essais (Lebouvier C. (2), Gaudefroy), 3 pénalités et 3 transformations (Marin) pour Forges.
Composition de l’équipe : Cordella, Charleux, Lesueur E., Taquet, Dovin, Malet ©, Gaudefroy, Hanin, (m) Desachy, (o) Marin, Orion, Morel, Lebouvier C., Lebouvier B., Alix, Sahut, Petit, Minel, Vandeputte, Brice, Desport, Simon.

Par un beau soleil printanier, le RCUSF recevait dimanche le Rugby Club du Port du Havre, club historique du Comité de Normandie, mais actuellement en difficulté puisque fortement concerné par la relégation. D’ailleurs, gonflés à bloc et armés d’un effectif conséquent, les havrais comptaient bien se relancer en venant s’imposer au cœur de la campagne brayonne.
Toutefois, tout n’est pas toujours aussi simple que les apparences pourraient laisser le croire et la seule vérité reste celle du terrain. Et ce terrain, les forgions étaient bien décidés à le défendre, en commençant par occuper celui de l’adversaire. Et bien leur en prit, puisque dès la 4ème minute, Marin passait une pénalité en face des poteaux pour ouvrir le score : 3-0.
Dominant territorialement, les forgions continuaient leur forcing, mais face à une défense adverse bien en place, ils ne parvenaient pas à passer la ligne. En compensation, poussant leurs adversaires à la faute, ils obtenaient des pénalités avec des fortunes diverses. Si Marin convertissait les fautes en points aux 12ème et 32ème minutes, il échouait aux 24ème, 35ème et 40ème, et l’on s’acheminait vers la mi-temps avec un score de 9-0.
Mais profitant des arrêts de jeu, les forgions exploitaient un ballon perdu par leurs adversaires et leur désorganisation. Au bout de l’action, Alix fixait la défense et servait Clément Lebouvier qui débordait et marquait en coin. Marin transformait et le score était un peu plus conforme au repos : 16-0.

Pas de consigne particulière aux citrons, si ce n’est que de continuer à occuper le camp de l’adversaire et concrétiser en points pour se mettre à l’abri d’une réaction des havrais qui ne lâcheraient rien jusqu’au bout.
Dès la reprise, les forgions bénéficiaient d’une nouvelle occasion, mais le ballon se refusait encore aux barres.

Toutefois, toujours au plus fort de leur domination et de l’occupation du camp adverse, les forgions allaient corser le score de la plus belle manière. A la 50ème minute, une action allait balayer deux fois le terrain en largeur, rebondissant d’une aile à l’autre. Au final, Nicolas Desport défiait la défense et délivrait un modèle de passe après contact à David Gaudefroy qui marquait en coin. Marin transformait et le RCUSF prenait le large : 23-0.
Encore dix minutes de domination, puis le RCUSF, se relâchant, allait redonner la main à son adversaire, la domination territoriale s’inversant totalement. D’attaquants, les forgions aillaient se muer en défenseurs avec la même efficacité. Dressant des barbelés sur leur ligne d’en-but, les forgions allaient contrarier les velléités offensives des havrais pendant 20 longues minutes.
Et au bout du compte, dans les arrêts de jeu une nouvelle fois, les locaux, amorçant une ultime contre-attaque, mettaient Clément Lebouvier sur orbite, qui se mettait hors de portée de la défense et plantait là son second essai de l’après-midi. Complètement en coin encore une fois, Marin passait un nouveau coup de pied venu de l’espace et scellait le score à 30-0.
Encore quelques longues minutes d’arrêts de jeu à l’avantage des visiteurs, histoire de faire vibrer un public amateur de sensations fortes, et l’arbitre libérait les deux équipes pour une victoire sans appel ni contestation du RCUSF.

Avec ce succès, les forgions non seulement gagnent une place au classement, mais se garantissent la participation aux phases finales régionales et nationales, une semaine après avoir paraphé leur maintien. Et pourquoi ne pas rêver aux finales régionales à Lisieux, où les forgions se rendront d’ailleurs dimanche prochain, pour un match qui ne sera pas une partie de plaisir, face à un des ténors de la poule.

 

Share This Article

About Author

Christophe

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.