RCUSF CHAMPION DE NORMANDIE

Écrit par :

|

29 avril 2013

|

Dans :

Rugby

Rugby : Finale du Championnat de Normandie : RCUSF – Thuit-Signol : 24 – 14

Le bonheur au bout du voyage

A Lisieux, dimanche 28 avril 2013, Forges-les-Eaux bat Thuit-Signol 24-14 a.p. (14-14, m .t. 11-6). Beau temps. Vent faible. Terrain sec. Arbitrage de MM. Monjou, Durou et Lemercier.
Points : 2 essais (Malet, Charleux), 4 pénalités et 1 transformation (Marin) pour Forges. 1 essai et 3 pénalités pour Thuit-Signol.
Composition de l’équipe : Cordella, Picard, Lesueur, Minel, Dovin, Malet (c), Charleux, Gaudefroy, (m) Brice, (o) Marin, Orion, Morel, Domont, Crochu, Alix, Sahut, Leboucher, Cordonnier, Adoux, Boulard, Simon, Bric.

Pour la deuxième fois de sa jeune histoire, le RCUSF disputait donc, Dimanche dernier, la finale du championnat de Normandie, à Lisieux face à Thuit-Signol.
L’adversaire du jour était connu puisque, dans la même poule lors de la saison régulière, ils avait été défaits par les forgions à deux reprise, mais avec une courte marge à chaque fois. Les débats s’engageaient plutôt positivement pour le RCUSF, puisque, dès la 7ème minute, Marin transformait une pénalité pour ouvrir le score et donner l’avantage à ses couleurs : 3-0. Le cœur du coach commençait à battre un peu plus fort. Mais les pulsations allaient redescendre bien vite, puisque, dans la minute suivante, Thuit-Signol égalisait suite à une faute inutile des forgions : 3-3. Le cœur du coach allait même quasiment s’arrêter, quand, à la 12ème minute, les adversaires du jour bénéficiaient d’une pénalité bien placée, malgré tout ratée par le buteur adverse.
A la 19ème minute, dans un match n’arrivant pas à se débrider et empreint de stress et de crispation, Marin aggravait le score pour ses couleurs des 22 mètres à gauche : 6-3 . Pic de l’électrocardiogramme. Mais il était dit que ce match serait serré et cadenassé, puisque deux minutes plus tard, Thuit-Signol égalisait par une nouvelle pénalité : 6-6.
A la 24ème minute, Marin ratait un drop de peu, puis une pénalité jouée à la main échouait de peu, suite à une maladresse . Mais l’histoire disait que les forgions devaient faire la course en tête, car à la 35ème minute, suite à une touche, Forges imposait “ une séquence ” à ses adversaires, et le maul pénétrant, tant travaillé à l’entraînement, envoyait le capitaine Laurent Malet derrière la ligne . Pas de transformation, mais fibrillations maximum du côté du cœur du coach : 11-6 . Comme de bien entendu, réaction des joueurs de Thuit-Signol, mais pénalité encore ratée et avantage de 5 points à la mi-temps pour le RCUSF.

Seconde période: 

Il était bien évident que Thuit-Signol allait réagir en deuxième période, comptant sur des forgions pas encore tout à fait libérés. C’est pourquoi, dès la reprise, Marin tentait de donner de l’air à ses couleurs, mais son drop passait à côté. A force de tenter, s’appuyant sur les fautes forgionnes, Thuit-Signol finissait par égaliser par un essai opportuniste : 11-11 à la 56ème minute. Tout était (encore) à refaire. Electrocardiogramme quasiment plat …
Et quand la tendance s’affirme, ça peut faire mal . A force de se désorganiser, se mettant à la faute, le RCUSF se faisait pénaliser et Thuit-Signol prenait les commandes au score à la 61ème minute : 11-14. “ Quelqu’un sait où est le défibrillateur ? ” .
A la 67ème minute, pénalité ratée de Marin : “ ne touchez plus, je choque ! ! ” . Et au bout du bout du bout du suspense et du match, un petit coup de pouce de la bonne étoile forgionne et le RCUSF bénéficie d’une pénalité en bonne position . Marin la passe, égalise à 14-14 et envoie son équipe en prolongations . “ Le pouls reprend ! ! ”.

Les prolongations:

Et ces prolongations, les forgions, plus frais et bénéficiant d’un groupe de remplaçants de choix, allaient la gérer à leur rythme, et quel rythme !
A la 88ème minute, Marin reprenait la main sur une nouvelle pénalité et donnait l’avantage au RCUSF : 17-14 . Reprise d’un rythme cardiaque stable . Evidemment, entente cordiale oblige, Forges offrait une nouvelle occasion à Thuit-Signol de revenir, mais rien n’y faisait, le ballon se refusait aux poteaux. Il suffisait alors de gérer la seconde période des prolongations, ce que faisaient bien les forgions, A la 95ème minute, suite à une séquence de pressing dans le camps adverse, Jean-Pierre Adoux filoutait un ballon et Benjamin Charleux en profitait pour inscrire le deuxième essai pour ses couleurs : 24-14 avec la transformation.
Malgré un dernier baroud d’honneur de Thuit-Signol, la cause était entendue, Forges l’emportait, le RCUSF était Champion de Normandie . Le cœur du coach pouvait exploser, en même temps que le chœur des supporters forgions venus en masse voir leur équipe triompher.

Tous les objectifs de la saison étant atteints, les forgions peuvent maintenant se préparer à fêter leur performance, en attendant la suite des aventures, le 19 mai pour un premier tour de Championnat de France face à une équipe bretonne.

Share This Article

About Author

Christophe

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.