PARIS DAKAR 2016

Écrit par :

|

17 janvier 2016

|

Dans :

Auto - Moto

Edition 2016

Stéphane Peterhansel s’impose sur Peugeot

Le 38e Dakar a vu, notamment, Peugeot renouer avec ses glorieuses années, Stéphane Peterhansel ajouter une ligne de plus à son exceptionnel palmarès, et Sébastien Loeb faire des débuts fracassants, pendant une semaine.

Peugeot rugit à nouveau
Une année pour apprendre, une année pour gagner. Revenu sur le Dakar en 2015 après 25 ans d’absence, Peugeot n’a pas mis longtemps pour renouer avec le succès, et ses glorieuses années (4 victoires entre 1987 et 1990). L’année dernière, le bilan était en demi-teinte: aucune victoire d’étape, pas de Top 10 mais deux voitures sur trois à l’arrivée. La marque au lion avait engagé une 2008 DKR de plus cette année, et elle en a placé trois dans le top 10. Dont celle du vainqueur Stéphane Peterhansel. Le bilan de cette 38e édition du Dakar est très flatteur pour Peugeot: neuf victoires d’étape, deux triplés et quatre doublés, et une première place du classement général occupée sans discontinuer, successivement par Sébastien Loeb, Carlos Sainz et Stéphane Peterhansel. Il sera difficile de faire mieux en 2017, même si Bruno Famin, le patron de Peugeot Sports, admet qu’«il y a d’énormes progrès à faire en termes de fiabilité sur la voiture».

Peterhansel, 12/27
«Monsieur Dakar» mérite bien son nom. A 50 ans, Stéphane Peterhansel a signé sa 12e victoire en 27 participations, et 38 éditions du rallye-raid. Après six succès en motos avec Yamaha (1991, 1992, 1993, 1995, 1997, 1998), il en compte désormais autant dans la catégorie autos (2004, 2005, 2007, 2012, 2013, 2016). Un palmarès impressionnant, qu’il sera bien difficile d’égaler un jour. L’année dernière, il avait déjà fini le mieux placé des Peugeot (11e). Et cette fois, il a également fait mieux que toute la concurrence, Mini et Toyota en tête. C’est lors de la 10e étape, la plus redoutée de cette édition, qu’il a assommé  tous ses rivaux, notamment le tenant du titre, le Qatari Nasser Al-Attiyah (Mini), dans les dunes de Fiambala. «C’est une grosse satisfaction, a-t-il commenté. Avant le départ, j’avais la sensation que l’équipe était encore un peu jeune, qu’il allait peut-être nous manquer un peu de fiabilité et de performance. En fait, ça s’est très bien enchaîné.» Peterhansel reviendra probablement l’an prochain, pour accroître encore sa légende.

Loeb, très bon sauf dans les dunes
Leader du Dakar au terme de la cinquième étape, après trois succès, Sébastien Loeb admettait commencer à «penser à la victoire». A ce moment-là de l’épreuve, en prouvant sa maîtrise et sa régularité sur des parcours typés WRC, l’Alsacien n’avait en effet aucune raison de ne pas y croire. Un sondage réalisé auprès des internautes de L’Equipe.fr le donnait même vainqueur à 60%. Mais le pilote Peugeot a été rattrapé par le Dakar, et par ses dunes. C’est dans la 8e étape, alors qu’il était encore leader, que le nonuple champion WRC a perdu tout espoir, après un accident dans un rio qui lui a fait perdre 1h08. Il a connu une nouvelle journée difficile le lendemain, perdant encore 1h13. Le plaisir a alors laissé place à la lassitude et à l’impatience d’en finir. «Ce n’est pas que ça ne me plaît pas, mais c’est long, déclarait-il au soir de la 11e étape. Et maintenant, il n’y a plus grand-chose à aller chercher, c’est rouler pour rouler». Le bilan reste néanmoins positif pour Loeb, 9e, qui compte bien revenir en 2017 et se battre pour la victoire.

Hirvonen, l’éloge de la régularité
Sébastien Loeb n’était pas le seul ancien pilote WRC à disputer son premier Dakar cette année. Mikko Hirvonen a également fait ses débuts, mais dans l’équipe concurrente, Mini. Et le Finlandais s’est montré particulièrement constant, terminant seulement deux fois au-delà du top 10 en douze étapes (la première a été annulée), et glanant même une victoire, lors de l’avant-dernier chrono, en mettant tout de même 11’05 au futur vainqueur. Hirvonen a totalisé huit top 5, et s’il n’avait pas perdu 56′ lors de la dixième étape, il aurait pu grimper sur le podium final, Giniel de Villiers (Toyota) ne le devançant que de 2’31 ». Le Finlandais était en tout cas ravi de son expérience, comme il l’a twitté après l’arrivée.

En motos, Price est le nouveau roi
toby-price-vainqueur-dakar-2016Avec la fin de l’ère Despres-Coma, le premier étant passé sur quatre roues chez Peugeot, le second étant devenu directeur sportif de l’épreuve, il était acquis que le vainqueur serait inédit depuis 2004, le duo franco-espagnol s’étant adjugé les dix dernières éditions. Une constante a néanmoins perduré: une KTM s’est imposée, pour un 15e Dakar consécutif. C’est Toby Price qui s’est emparé du trône vacant, devenant à 28 ans le premier Australien vainqueur de l’épreuve, un an après sa troisième place décrochée dès sa première participation. «Je ne sais pas quoi dire, je ne sais pas quoi penser… Je suis sous le choc, a-t-il déclaré à l’arrivée. Gagner dès ma deuxième apparition, c’est un sacré record, mais c’est aussi dingue d’être le premier Australien à gagner le Dakar. J’étais loin d’imaginer cela il y a deux ans. Finir cette épreuve, c’est déjà une victoire. La gagner, c’est incroyable.» Price, vainqueur de cinq étapes, a devancé le Slovaque Stefan Svitko de 39’41 et le Chilien Pablo Quintanilla de 48’48. (source article L’Equipe).

CLASSEMENT AUTOS – DAKAR 2016 (10 premiers)
1PETERHANSEL (FRA) / COTTRET (FRA)PEUGEOT 2008 DKR45h22’10 »
2AL-ATTIYAH (QAT) / BAUMEL (FRA)MINI ALL4 RACINGà 34’58 »
3DE VILLIERS (AFS) / VON ZITZEWITZ (ALL)TOYOTA HILUXà 1h02’47 »
4HIRVONEN (FIN) / PERIN (FRA)MINI ALL4 RACINGà 1h05’18 »
5POULTER (AFS) / HOWIE (AFG)TOYOTA HILUXà 1h30’43 »
6ROMA (ESP) / HARO BRAVO (ESP)MINI ALL4 RACINGà 1h41’06 »
7DESPRES (FRA) / CASTERA (FRA)PEUGEOT 2008 DKRà 1h53’04 »
8VASILYEV ( ) / ZHILTSOV (RUS)TOYOTA HILUXà 2h01’45 »
9LOEB (FRA) / ELENA (MCO)PEUGEOT 2008 DKRà 2h22’09 »
10HUNT (GBR) / SCHULZ (ALL)MINI ALL4 RACINGà 3h11’30 »

CLASSEMENT MOTOS – DAKAR 2016 (10 premiers)
1PRICE (AUS)KTM 450 RALLY REPLICA48h09’15 »
2SVITKO (SLQ)KTM 450 RALLY REPLICAà 39’41 »
3QUINTANILLA (CHL)HUSQVARNA 450 RALLYà 48’48 »
4BENAVIDES (ARG)HONDA CRF450 RALLYà 54’47 »
5RODRIGUES (POR)YAMAHA WR450Fà 55’44 »
6VAN BEVEREN (FRA)YAMAHA WR450Fà 1h46’29 »
7MEO (FRA)KTM 450 RALLY REPLICAà 1h56’47 »
8FARRES GUELL (ESP)KTM 450 RALLYà 2h01’00 »
9BRABEC (USA)HONDA CRF 450 RALLYà 2h11’27 »
10MONLEON (ESP)KTM 450 RALLY REPLICAà 3h27’49 »

Share This Article

About Author

Christophe

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.