LOUIS COIC RECOMPENSE

Écrit par :

|

1 décembre 2013

|

Dans :

Sports
louis coic as plateau braysports

AS Plateau:  Louis COIC récompensé de la médaille d’argent  Jeunesse et Sports

La passe de trois …

Après la médaille de bronze de la Jeunesse et des Sports en janvier 2008, le trophée Georges Boulogne en mai 2012, Louis Coïc – dit Yoyo – s’est vu attribuer lors de la promotion de juillet 2013, la médaille d’argent de la Jeunesse et des Sports. Cette distinction lui a été remise avec les honneurs à la Préfecture de Rouen, ce samedi 30 novembre 2013.

Ce n’est que juste récompense pour un homme qui n’a cessé de promouvoir durant sa vie les valeurs fondamentales du sport, véritable école de vie. En tant que pratiquant d’abord, dans différents patronages de la région parisienne dans des disciplines aussi diverses et variées que le tennis de table, la gymnastique, le football ou encore la boxe … sans oublier une participation aux championnats de France de ski alpin en 1952. En tant qu’éducateur de football ensuite en contribuant à l’éducation de très nombreux jeunes au travers de ce sport, et particulièrement dans le pays de Bray : petit retour en arrière …

En 1987, ce tout jeune retraité parisien (et oui, personne n’est parfait !) décide de poser ses valises à Aumale. C’est donc tout naturellement qu’il intègre l’Entente Sportive Aumaloise pour trois saisons complètes à la tête de l’équipe des cadets puis de l’équipe juniors. En désaccord avec les dirigeants de l’époque, il décide alors de quitter le club en 1990 pour se consacrer pleinement à sa véritable passion : la pêche. Mais la passion footballistique l’emporte et c’est avec le club Neufchâtel en Bray qu’il décide de collaborer pour mettre en place et diriger l’EFN (Ecole de football de Neufchâtel). Là encore, après un bail de trois saisons consécutives et une éclatante réussite, il décide de mettre définitivement un terme à sa carrière sportive. C’est juré, on ne l’y reprendra plus ! Jusqu’à un certain jour de 1995 où un dirigeant du Plateau AS vient frapper à sa porte et décide de lui confier la responsabilité de l’ensemble des jeunes du club. Bien lui en a pris car ce n’est que seize ans après (en 2012) au terme d’un titanesque travail dans ce club qu’il décide de cesser toute activité au sein du Plateau AS … du moins pour l’instant !

Il se murmure déjà dans les chaumières Brayonnes que ce jeune octogénaire s’apprêterait même à rechausser les crampons … jusqu’à l’obtention de la médaille d’Or !

louis coic

Share This Article

About Author

Christophe

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.