EU-RCUS FORGES

Écrit par :

|

30 septembre 2013

|

Dans :

Rugby

Eu 40-7 RCUSF

Retour sur terre

A Eu, dimanche 29 septembre 2013, Eu bat Forges-les-Eaux 40-7 (26-0). Temps ensoleillé. Vent léger. Terrain souple. Arbitrage de M. Anfrye.
Points : 1 essai (Desport), 1 transformation (Adoux A.) pour Forges. 6 essais et 5 transformations pour Eu.
Composition de l’équipe : Cordella, Picard, Leboucher, Minel, Dovin, Malet (c), Cordonnier, Gaudefroy, (m) Brice, (o) Marin, Adoux A., Domont, Depas, Desport, Alix, Charleux, Sahut, Laboulais, Adoux JP., Desachy, Morel, Orion.

Après une première journée satisfaisante, conclue par une belle victoire sur Alençon, les rugbymen forgions pouvaient légitimement se présenter chez les voisins de Eu avec quelques espoirs. Toutefois, les locaux, à la recherche d’une victoire à domicile depuis bien longtemps, étaient bien décidés à ne pas se laisser malmener par ce promu “ poil à gratter ”.
D’entrée, les débats étaient équilibrés, entre la puissance des avants forgions et la capacité d’accélération des eudois, les équipes se neutralisaient. Chacune avait l’occasion d’ouvrir le score, mais les poteaux se refusaient aux buteurs.
Mais très vite, les locaux allaient mettre le doigt sur les carences de leurs adversaires et mettre un point d’honneur à les exploiter. Défaillants au placage, les forgions allaient plier devant les accélérations de leurs adversaires, encaissant un premier essai à la 14ème minute. 7-0 après la transformation.
Bis-répétita 5 minutes plus tard, de nouveaux loupés en défense offraient au eudois une nouvelle occasion d’essai qu’ils ne rataient pas : 12-0, il devenait urgent de réagir. Mais les forgions, réduits à l’état de spectateurs, timorés, dépassés en vitesse, se montraient incapables de faire mieux qu’un rôle de sparring-partner.
A la 31ème minute, ils encaissaient un nouvel essai comme à la parade qui faisait enfler le score : 19-0. Puis au terme d’une première période interminable, ils finissaient par encaisser un ultime essai dont la transformation clôturait la mi-temps. 26-0, la leçon était rude pour les forgions.
Le repos était alors l’occasion d’une explication de texte, reprenant essentiellement les carences forgionnes au niveau de la défense homme à homme et notamment des placages. C’était aussi l’occasion de faire tourner l’effectif, injectant du sang neuf et permettant à quelques jeunes de s’aguerrir et de monter leurs qualités.

Seconde période

Et au vu de l’entame de la seconde période, il sembla que le message et les changements furent judicieux, tant le match changea de physionomie. En effet, on vit des forgions beaucoup plus agressifs et efficaces, mettant à profit leur meilleure condition physique et l’apport de leurs remplaçants.
A ce petit jeu, les locaux se trouvaient perturbés, tant par l’adversaire que par eux-même, se retrouvant par deux fois en infériorité numérique. Profitant de cet avantage, les forgions inscrivaient même un essai par Nicolas Desport, à la conclusion d’une action de fort belle facture. Alexandre Adoux transformait et Forges retrouvait des couleurs : 26-7.
Toutefois, malgré ce retour de leurs visiteurs, les eudois allaient trouver suffisamment de ressources mentales pour maintenir leur avance et même l’amplifier. A la 64ème minute, ils inscrivaient un nouvel essai pour reprendre leur avance à 33-7. Puis, à l’ultime minute, afin de bien imprimer leur empreinte sur ce match, ils passaient une ultime fois la ligne d’en-but pour sceller le score final à 40-7.
Les forgions, bien que battus largement, n’ont pas à rougir de leur prestation face à une équipe qui était clairement un niveau au-dessus. Il faudra simplement se servir de cette expérience pour l’avenir et surtout se remettre au travail à l’entraînement pour gommer les carences.
La satisfaction du jour vient essentiellement de la prestation des jeunes intégrés à l’effectif, les Etienne Depas, Julien Laboulais, Alexandre Adoux et Baptiste Desachy (photo) ayant sût se montrer reconnaissant de la confiance qui leur avait été attribuée.

Dimanche prochain, le RCUSF recevra une vieille connaissance, en l’occurrence Thuit-Signol, qui viendra à Camille Planelle avec le l’ambition et surtout auréolé de deux victoires consécutives. Aux forgions d’inverser la tendance.

Share This Article

About Author

Christophe

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.