EN ATTENDANT DES JOURS MEILLEURS N°28

Écrit par :

|

16 avril 2020

|

Dans :

Rugby, Sports

RCUS FORGES LES EAUX

Interview WILLIAM ORION

Soutenez BRAYSPORTS, votre média sports 100% gratuit
FAITE UN DON

Durant cette période difficile, nous avons souhaitez garder le contact avec les clubs et sportifs de notre région. Pour cette 28ème interview ( par mail ) , nous avons rencontré William ORION président du RCUS FORGES LES EAUX.

En attendant prenez soins de vous et de vos proches et surtout respecter les consignes RESTEZ CHEZ VOUS pour revenir au plus vite sur vos terrains de jeux.

Bonjour William, peux tu te présenter en quelques mots ?
William ORION, j’ai 41 ans, marié et 2 enfants. J’habite à Nolléval et je suis responsable maintenance dans la vie de tous les jours.

Comment vis tu cette période CORONAVIRUS ?
Pas trop mal, j’ai la chance de travailler dans l’agroalimentaire donc j’exerce encore mon métier tous les jours. Cela me permet de sortir et de garder un lien social. Nous avons la chance d’être en campagne et de pouvoir aller dans le jardin se défouler, même si cela n’est pas super, il y a pire que nous. Puis nous sommes en bonne santé, il faut se dire que ces mesures ont été prises pour minimiser l’épidémie et nous préserver. 

La semaine dernière nous étions en visio avec tous les éducateurs et notre CTC ligue (Edu ) pour commencer à préparer la saison prochaine, on essaie de profiter du confinement pour faire des choses qu’on a pas spécialement le temps de faire autrement. Une nouvelle visio est prévue à la fin du mois.

Peux tu nous décrire ton parcours sportif ?
J’ai commencé comme beaucoup de monde au football pendant 16 ans, j’ai même été jeune éducateur. Puis j’ai suivi mes parents dans le sud du côté de Montauban où j’ai fait connaissance avec le rugby, à l’école et avec les copains mais jamais en club. Là-bas, chaque village à des perches, c’est une vraie culture. Puis quelques années plus tard, une fois revenu en Normandie et avoir entamé ma vie professionnelle, je suis arrivé à Forges pour enfin venir m’essayer au rugby en club, c’était en 2008. Je ne connaissais personne mais je n’ai pas mis longtemps à m’intégrer. Le groupe était sympa, tout était fait pour que les nouveaux se sentent bien, j’ai retrouvé l’ambiance que j’avais connu  dans le sud.

Depuis combien de temps es tu président du RCUSF ?
Je suis président depuis 4 ans, cette année en juin, il devait y avoir l’assemblée générale élective mais avec la crise sanitaire nous avons eu comme consigne de la ligue qu’on n’avait pas le droit au rassemblement ou entrainement jusqu’au mois de juillet. Nous avons décidé, avec la secrétaire (Estelle DUVAUCHEL ) et la trésorière (Emilie LEBIS ), pour le bien du club et de tous,  de reporter les élections à juin 2021. Le bureau est normalement élu pour 2 ans, exceptionnellement on fera 3 ans.

Peux tu nous présenter le club ?
Le RCUSF a été créé en novembre 2004 par Hervé RION, le 1er engagement en championnat en 2007. Depuis le club a bien grandi, nous sommes 130 licenciés. Cela part des -6ans aux séniors. Sur les -6, -8, -10 et -12 nous sommes en entente avec Blangy sur Bresle et la ville d’Eu. En -14 et -16 nous sommes engagés sur du rugby à X pour pouvoir présenter une équipe RCUSF. En séniors nous sommes 38 licenciés cette année. Il nous manque cette année une équipe féminine -19 et  masculine -18. Compliqué dans notre campagne d’avoir des équipes complètes même si nous sommes le seul club de rugby du pays de BRAY. On espère qu’avec les bons résultats des équipes de France, avoir un retour positif avec de nouveaux licenciés en septembre à la reprise.

L’école de rugby s’est bien étoffé, nous avons au moins 1 éducateur diplômé par catégorie, des parents les aident régulièrement mais ne peuvent passer leurs diplômes à cause d’obligation de travail. Nous avons également un jeune -16 ans, Florian BRUNEL, qui cette année s’occupe en binôme des -6ans. Il passera ses diplômes d’éducateurs sur la saison 2020-2021. Nous nous sommes également engagé dans une démarche de labélisation de l’école de rugby. Celle-ci me tient à cœur de l’avoir, ça sera une récompense pour tous les éducateurs et un gage également pour les parents qui confient leurs enfants dans une structure reconnue par la FFR avec des éducateurs reconnus pour leurs savoirs et leurs engagements.

La crise sanitaire a contraint la fédération a stopper les championnats. Peux tu nous en dire plus ?
Et oui, fin des championnats, des entrainements. Pour les séniors, il y avait eu du renouveau après 2 saisons passées comme entraineur – joueur, Armand IMBERT souhaitait retrouver que le terrain. Il a fallu se réorganiser et avec mon compère Laurent MALLET nous avons décidé de passer nos diplômes d’entraineurs et d’entrainer conjointement cette équipe où nous étions encore joueurs l’année dernière.  Un groupe très intéressant avec le retour de jeunes qui ont été formés au club et des plus expérimentés pour les guider et créer une vraie osmose, il y a eu vraiment des liens forts. Avant que la saison soit interrompue, nous étions 4ème avec 2 matchs de retard, l’objectif était de jouer le tableau 2ème série pour aller chercher le bouclier, ce n’est que partie remise, on sera encore plus motivé la saison prochaine.

INFO DERNIÈRE MINUTE : Le classement officiel 2019/2020 vient de tomber, le RCUSF termine 2ème de la saison régulière.

Comment de comporte les équipes jeunes ? Y a-t’il de futurs talents ?
C’est un vrai régal de voir nos jeunes évoluer, ils s’amusent et progressent à chaque entrainement. J’aimerai voir plus de petites filles sur le terrain. J’en profite pour dire au maman que le rugby pratiqué dans les écoles de rugby n’a rien à voir  avec ce qu’on peut voir à la télé, c’est du rugby éducatif où tout au long de la saison les règles évolues pour arriver sur du rugby plaqué, c’est pour cela que notre sport peut être pratiqué aussi bien par des petites filles ou des petits garçons.

Pour répondre à votre question « Y a-t’il de futurs talents » compliqué d’y répondre, je peux vous dire que nous avons Jean Etienne LESUEUR  dit  « ti jean » qui a été formé au club et qui a fait 2 matchs en PRO D2 cette année avec Rouen, une première pour lui, sa 1ere titularisation  fut à Oyonnax, une vraie fierté pour le club. Il est un exemple pour nos jeunes, il revient régulièrement au club discuter avec les jeunes qui aimeraient suivre son début de carrière, le meilleur reste à venir !  Cette année nous avons 4 jeunes en sport études avec Rouen, 3 continueront l’année prochaine. On leur souhaite la même réussite que Ti Jean.

Avez vous des projets ? des besoins ?
Des projets pleins ! Pour septembre 2020 nous devons avoir un terrain aux normes FFR pour pouvoir évoluer en championnat, avec la crise sanitaire cela va être très compliqué, les travaux auraient dû commencer après les élections municipales si notre projet d’agrandissement avait été validé par le nouveau conseil. Aujourd’hui tout est à l’arrêt et je ne sais pas quand on pourra commencer les travaux. Le terrain devait être élargi, allongé et avec la mise en place d’une main courante, sans cela nous ne pourrons pas nous inscrire en championnat ! En ce moment, j’essaie de contacter différentes mairies pour savoir si elles peuvent nous dépanner un terrain pour 3 ou 4 matchs, le temps qu’on fasse l’homologation. J’ai déjà eu un retour négatif de l’une d’elles et j’attends d’autres retours . Si vous avez un terrain de disponible à nous dépanner, je suis preneur, vous pouvez me contacter via Christophe de Braysports. Je me répète mais nous sommes le seul club de rugby du Pays de Bray, je ne voudrais pas que 15 années de dure labeur s’arrêtent car on a fait une année blanche, je fais appel à vous pour nous aider à continuer notre sport.

Nous sommes également en train de voir pour l’achat d’un nouveau conteneur qu’on divisera en 2 pour que chaque catégorie puisse ranger son propre matériel, nous sommes sur un coût d’ environ de 6000€. Il va y avoir besoin de nouveaux ballons, chasubles.. Nous fonctionnons grâce à la mairie de Forges et à la com com qui depuis 2 ans nous subventionnent. Nous avons également nos sponsors privés qui nous aident régulièrement sur des jeux de maillots et des packs EDR.

Ton meilleur et pire souvenir ?
Mes meilleurs souvenirs en temps que président, c’est à chaque fois qu’on organise une manifestation (fête de fin de saison, bal) et que je vois les gens répondre présents et qu’ils s’amusent. Quand ils viennent nous dire au revoir et qu’ils nous disent « on s’est bien amusé, on a passé une super journée » , c’est qu’on a réussi notre pari et qu’on a créé un vrai club, une famille.

Mon pire souvenir, le cambriolage du mois de novembre 2019, on est rentré chez nous pour nous prendre une télé, on se bat toute l’année pour améliorer le quotidien de tous nos licenciés, parents et dirigeants. C’est compliqué d’aller chercher des fonds et tout s’écroule en un ¼ de seconde quand des crétins ont décidé de faire chier leur monde et détruire la motivation de bénévoles, c’était un vrai coup de massue.

Pour toi quelles qualités faut il pour faire un bon rugbyman ?
Avoir un gros cœur et ne pas avoir peur de se faire mal à la tâche, c’est comme pour tout, c’est avec le travail qu’on devient quelqu’un !

Un dernier mot ?
Je te remercie Christophe de m’avoir donné la parole en ce temps de confinement, d’avoir pu parler de mon club qui me tient tant à cœur comme beaucoup. Je vous souhaite à tous un bon confinement, prenez votre mal en patience. Il y aura des jours meilleurs à venir, où l’on pourra se retrouver sur le pré pour faire valoir nos valeurs.
Prenez soin de vous et de votre famille.

Share This Article

About Author

Christophe

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.