INTERVIEW MAXIMILIEN PAVIE

Écrit par :

|

22 décembre 2017

|

Dans :

Football, Sports

US LONDINIERES

Le foot: « Un mode de vie »

Jeune entraîneur de football, à la fois posé, réfléchi et passionné, Maximilien PAVIE nous raconte son parcours de joueur,  d’entraineur, puis de sa passion à entraîner ainsi que ses objectifs pour l’USL et personnels.

BRAYSPORTS: Peux tu te présenter en quelques mots?
MAXIMILIEN PAVIE: Je m’appelle Maximilien PAVIE, J’ai 26 ans et je suis originaire d’Abbeville dans la Somme. Dans ma famille le foot est un mode de vie : Père, grand père, cousins, cousines, parrain… Chez moi tout le monde a une licence de foot.

BS: Quel est ton parcours sportif?
MP: J’ai eu ma première licence à 4 ans. A 17ans j’étais le gardien de l’équipe réserve du FC Limeux Huchenneville avec qui je suis monté… avant de devenir celui de l’équipe A (D2). J’ai fait une année au FC Oisemont en Promotion de 1ère, avant de revenir dans le club familial du « FCLH » pour deux saisons, avant de partir au FC Bouillancourt où j’ai vécu une nouvelle montée. Ensuite, j’ai déménagé pour raisons professionnelles, j’ai du faire 8 ou 9 matchs avec le FC Petit Caux avant d’arrêter définitivement sur le terrain.

BS: Depuis quand entraines tu ? dans quels clubs es tu passé?
MP: Depuis 2 ans c’est vraiment récent… L’année dernière j’étais à la tête de l’équipe senior du DIEPPE UC en D3, nous avons terminé à la 3ème place de notre championnat, et cela a vraiment été une bonne expérience pour débuter…

BS: Comment es tu arrivé à l’US Londinières?, et comment s’est passée ton intégration?
MP: Via votre site, Laurent Coquin le président de l’USL recherchait un nouvel entraîneur et moi un nouveau challenge dans un club structuré. C’était une belle opportunité en plus pour découvrir le niveau supérieur.
Pour mon intégration, tout le monde a été très sympathique joueurs comme dirigeants…  C’est un club familiale et pour l’instant j’y suis très bien.

BS: Ton bilan pour cette première partie de saison?
MP: Nous sommes 4ème avec 3 défaites (chez les 3 premiers, tous à l’extérieur). Je suis plutôt satisfait car c’est une année de transition, nouvel entraîneur, nouvelles méthodes… LONDINIERES n’a pas fait de top 5 depuis plusieurs années et c’est notre objectif avec les joueurs de remettre le club dans les 5 premiers.
Pour l’équipe B, cette place de leader toujours invaincu ne m’étonne pas, Il y a un effectif large et de qualité pour la D3, j’espère qu’ils finiront champion de leur groupe.

BS: Parlons maintenant de la seconde partie de championnat, quelles seront tes ambitions pour l’équipe A?
MP: Mes ambitions c’est le top 5 minimum, et franchir la barre des 10 victoires. Nous en sommes à 4 à la 8ème journée, donc pour l’instant les joueurs sont dans la bonne voie pour remplir l’objectif.

BS: Y aura t’il des arrivées ou des départs à l’USL durant la trêve ? De quel profil de joueur aurais tu besoin?
MP: Au niveau des départs c’est le président qui aura la dernière décision. Au niveau des arrivées normalement aucune, je suis satisfait de mon effectif. Au niveau du recrutement on verra en fin d’année si besoin.

BS: Selon toi quelles sont les principales qualités pour être coach?
MP: Être sincère, à l’écoute et passionné. Après tout le monde verra les choses différemment mais pour moi ce sont les 3 qualités indispensables.

BS: Personnellement, tes ambitions en tant que coach?
MP: A court terme vivre une montée. À long terme j’aimerai être au niveau régional d’ici 5 à 6ans, et avoir les diplômes nécessaires.
Je n’ai pas envie de faire n’importe quoi, n’importe où,  je n’irai jamais entrainer une équipe qui ne m’intéresse pas même si elle évolue au dessus de celle où je suis.

BS: Quel est ton modèle d’entraineur? et pourquoi?
MP: Pascal DUPRAZ, c’est un homme vrai, loin des langues de bois et des conférences de presse ennuyeuses de la majorité des autres entraîneurs. C’est un meneur d’hommes.
Avec Evian Thonon l’histoire commence en DH pour finir en ligue 1, et l’année dernière il sauve Toulouse avec une fin héroïque. Mais surtout une causerie d’avant match à Angers qui donne des frissons.


Share This Article

About Author

Christophe

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *