RCUSF-VALOGNES

Écrit par :

|

12 décembre 2016

|

Dans :

Rugby, Sports

RCUSF – Valognes : 20 – 28

21 Hommes du match.

A Forges, dimanche 11 décembre 2016, Valognes bat Forges 28 – 20 (21 – 3). Temps clair. Vent faible. Terrain gras. Arbitrage de M. Monjou.

Points : 2 essais (Lequen, de pénalité), 2 pénalités et 2 transformations (Lesueur PE) pour Forges. 4 essais et 4 transformation pour Valognes.

Composition de l’équipe : Fouray, Charleux, Lesueur E, Taquet ©, Biot, Buquet, Laffite, Malet, (m) Brice, (o) Lesueur PE, Brianchon, Domont, Lequen, Laurent, Orion, Muller, Wallon, Leboucher, Masse, Gombart, Desport.

Après avoir joué Argentan la semaine dernière, le RCUSF affrontait Valognes, l’autre gros morceau de la poule, leader et invaincu en 6 matchs.

Autant dire que le défi était de taille pour les Forgions, et sans trahir tout le suspense, ce défi a largement été relevé, en tout cas dans l’envie et l’engagement, ce qui leur fait parfois défaut depuis le début de la saison.

Après 2 ou 3 premières minutes très compliquées  pour les locaux à cause de montées en ligne trop hasardeuses et surtout de trop nombreux placages ratés, les visiteurs étaient tout proche de marquer un premier essai.

Une mauvaise transmission en bout de ligne les empêchaient toutefois de scorer et cette alerte eu pour effet de réveiller les joueurs du RCUSF qui investissaient dès lors le camp des visiteurs.

Après un premier échec au pied, PE. Lesueur ouvrait la marque sur pénalité. Malheureusement,  comme trop souvent après avoir marqué, les forgions perdaient un peu en lucidité et sur une perte de balle tout à fait évitable, encaissaient un essai de 80 mètres, totalement contre le cours du jeu.

Le coup était dur surtout que quelques minutes après, sur une action quasi similaire et une nouvelle perte de balle, Valognes allait une nouvelle fois aplatir en terre promise et le score prenait de l’ampleur, 14 à 3.

En s’appuyant sur un pack largement dominateur en touche et en mêlée, Forges réinvestissait le camp adverse pour imposer plusieurs temps de jeu et essayer de faire plier la défense de Valognes mais quelques petites imprécisions les en empêchaient. Et ce qui s’était déjà produit deux fois se répéta, sur une 3ème perte de balle, les visiteurs marquèrent un 3ème essai pour porter le score à 21 à 3 à la mi-temps.

Si de l’extérieur la messe pouvait sembler dite, les joueurs ont su se remobiliser à la mi-temps, en prenant conscience que le score ne reflétait pas la physionomie du match et qu’il fallait, en plus de réussir à resserrer la défense en cas de perte de balle, monter le niveau d’engagement et agresser dans le bon sens du terme cette équipe de Valognes qui n’avait pas montré grand-chose lors des 40 premières minutes en dehors de sa très bonne capacité à jouer les turn-over.

L’apport de sang-frais dû à un coaching efficace allié à l’objectif (à minima) de remporter la seconde mi-temps, allait permettre au RCUSF de complétement dominer le reste du match.

Avec des avants toujours dominateurs, une défense resserrée mais surtout un engagement physique de tous les instants qui faisait plaisir aux nombreux spectateurs, les forgions marquaient vite un premier essai par l’intermédiaire des 2 centres qui finissaient ensemble dans l’en-but. PE. Lesueur transformait l’essai avant de marquer trois nouveaux points sur pénalité.

La dynamique était enclenchée et le match allait être à sens unique jusqu’au coup de sifflet final, hormis quelques minutes pendant lesquelles Valognes se voyait accorder un essai de pénalité qui scellait leur victoire.

Loin de baisser les bras et toujours avec la même envie de se faire plaisir et de se battre ensemble, les forgions repartaient à l’assaut et sur un maul de 40 mètres (oui oui c’est possible !), l’arbitre était obligé de leur accorder un essai de pénalité.

Le score était à ce moment de 28 à 20 et malgré de gros efforts en fin de rencontre le RCUSF ne parvenait pas à marquer une nouvelle fois pour rentrer dans le bonus défensif.

Si le match se termine par une nouvelle défaite, on aurait pu croire que les forgions avaient gagné tant la joie et la fierté d’avoir fait un énorme match se lisaient sur leurs visages et ceux des spectateurs présents.

Si d’ici janvier le RCUSF arrive à gommer ces pertes de balles fatales à chaque match et à s’organiser défensivement lors des turn-over, nul doute qu’avec le même investissement et la même hargne les matchs retours s’annoncent passionnants !

En effet il faudra dès janvier et la réception de Fécamp aller rechercher les 6 points de retard sur la 4ème place, qualificative pour les demi-finales.


Share This Article

About Author

Christophe

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *