RCUS FORGES-BARENTIN

Écrit par :

|

10 octobre 2016

|

Dans :

Rugby, Sports

RCUSF – Barentin : 47 – 7

Bon pour le moral

A Forges les Eaux, dimanche 9 octobre 2016, Forges-les-Eaux bat Barentin 47-7 (28-0). Temps clair. Vent faible. Terrain sec. Arbitrage de M. El Céha.
Points : 7 essais (Domont, Imbert(2), Buquet, Gombart, Laurent, Orion) et 6 transformations (Lesueur PE) pour Forges. 1 essai et 1 transformation pour Barentin.
Composition de l’équipe : Fouray, Malet, Leboucher, Lafitte, Dovin, Buquet, Charleux, Imbert, (m) Brice, (o) Lesueur PE ©, Orion, Domont, Gombart, Laurent, Alix, Wallon, Choulot, Verdin, Fossé.

Après la défaite de la semaine passée sur le terrain de Fécamp, les rugbymen forgions, de retour sur leurs terres, se devaient de réaliser une bonne performance pour se rassurer et enfin lancer leur saison. Ils recevaient, à cette occasion, l’équipe de Barentin, encore meurtrie de la lourde défaite subie la semaine précédente.

D’entrée, les locaux occupaient le camp adverse, monopolisant le ballon et avançant sur chaque impact. Toutefois, la réussite n’était pas au rendez-vous, en témoignait l’échec du buteur forgion sur la première tentative de pénalité.
Néanmoins, à force d’abnégation, revenant à un jeu simple et pragmatique, les forgions allaient inscrire un premier essai à la 16ème minute, par Jérôme Domont, bien épaulé par ses avants. Pierre-Eugène Lesueur transformait et le RCUSF prenait les commandes : 7-0.
Libérés par cette ouverture du score, les forgions tentaient de développer du jeu, mais bien souvent contrariés par des maladresses ou des mauvais choix, ils ne parvenaient pas à concrétiser au score. Il fallait donc attendre la 29ème minute pour voir Armand Imbert faire preuve d’efficacité en perforant la défense et s’écroulant dans l’en-but. Le score prenait de l’ampleur avec la transformation : 14-0.
La machine forgionne semblait alors lancée et à force d’occuper le camp adverse et monopoliser le ballon, les locaux allaient logiquement concrétiser au tableau d’affichage. A la 33ème minute, bien lancé par un bon mouvement des avants, Baptiste Buquet attaquait la ligne d’avantage, résistait à un ultime placage et s’écroulait dans l’en-but. Essai transformé et 21-0.
Juste avant le repos, Forges allait ajouter une nouvelle pierre à son édifice, par l’intermédiaire de Armand Imbert qui rattrapait une situation offensive plutôt mal engagée et finissait seul le travail en inscrivant son deuxième essai personnel. La transformation de Pierre-Eugène Lesueur sonnait la pause sur un score de 28-0.

Si l’avantage des locataires de Camille Planelles semblait conséquent à mi-parcours, il n’en fallait pas pour autant se relâcher et laisser la seule miette d’espoir à leurs adversaires. Dès la reprise, on pensait les locaux repartis sur les mêmes bases qu’en première période, témoin cet essai de Antoine Gombart dès la 44ème minute, consécutif à un contre assassin des lignes arrières. La transformation passée, le matelas se faisait confortable : 35-0.
Tellement confortable que les forgions allaient s’endormir et retomber dans les travers tant redoutés par l’encadrement : placages ratés, fautes à répétitions et les visiteurs retrouvaient le moral et prenaient les commandes du jeu. Acculés dans leur camp, en grande difficultés sur le replacement défensif, les joueurs du RCUSF allaient finir par payer la note et encaisser un essai à la 50ème minute, qui, transformé, redonnait un autre visage au score et au match : 35-7.
Loin de se remobiliser, les forgions subissaient le jeu, ne s’en sortant que grâce aux erreurs de leurs adversaires. Ils allaient néanmoins réussir à inscrire deux nouveaux essais, suite à des récupérations de ballons mal négociés par l’adversaire, avec une efficacité implacable. A la 55ème minute, sur un très bon mouvement de contre-attaque, Alexandre Laurent finissait le travail et inscrivait un essai plein d’abnégation, portant le score à 40-7.
Les barentinois ne lâchaient toutefois rien, continuant à réduire les locaux à un rôle de sparring-partner. Mais leurs tentatives ne donnaient rien, par faute de maladresses ou de mauvais choix. Ils s’exposaient ainsi aux contres et c’est d’ailleurs sur l’un d’eux que William Orion concluait par un essai empreint d’opportunisme. L’ultime transformation portait le score à 47-7.
Les dix dernière minute offrirent un jeu brouillons, entre des forgions sur le “ reculoir ” et des visiteurs dominateurs mais en manque de réussite. Et c’est sur un score relativement confortable qu’allait se terminer ce match, par ailleurs disputé dans un excellent esprit par les deux formations.

Les forgions se sont donc, conformément aux attentes, rassurés par cette victoire, qui devrait leur permettre de travailler dans la sérénité pour continuer le championnat. Et la mini-trêve qui se présente à eux devrait leur permettre de mettre les bouchées doubles à l’entraînement pour gommer les nombreuses imperfections encore constatées malgré la victoire.

Prochain rendez-vous le 6 novembre, pour la réception de Brionne, une toute autre catégorie de client en perspective.


Share This Article

About Author

Christophe

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *